Cuisson au micro-ondes : sommes-nous exposés au danger ?

Le micro-ondes est vite devenu un appareil électro-ménager indispensable en cuisine. Il vient souvent à notre rescousse pour des repas programmés à la dernière minute notamment pour les personnes pour qui le temps manque pour se préparer un vrai repas. Si jusqu’ici nous n’avons vu que des avantages, il ne faut pas non plus ignorer les dangers de cet appareil de cuisine.

Pourquoi les aliments se réchauffent-ils si rapidement ?

Les rayonnements électromagnétiques de haute fréquence se transforment en chaleur lorsqu’ils sont en contact avec les aliments. C’est la raison pour laquelle nous pouvons cuire et réchauffer facilement et promptement nos bons plats. Théoriquement, nous ne sommes pas exposés au risque d’irradiation puisque le coffre et la porte du micro-ondes retiennent une grande partie de ces rayonnements dans l’appareil. Mais une petite partie peut s’échapper…

Cela dit, rassurez-vous, avant leurs mise en vente sur le marché, les micro-ondes passent de nombreux contrôle de mises aux normes.

Comment se prévenir des éventuels dangers ?

Nous ne pouvons pas affirmer que tous les micro-ondes sont parfaits. C’est pourquoi, quelles que soient la marque et la provenance de l’appareil, voici quelques conseils à suivre :

Ne vous approchez pas des ondes

Si l’on observe parfois des intensités de rayonnement relativement élevées à la surface du four, celles-ci décroissent rapidement lorsqu’on s’en éloigne. elles sont déjà dix fois inférieures à la norme dès qu’on se tient à 30 cm du four. Encore faut-il avoir un four à micro-ondes en bon état ! En cas de défectuosité, d’encrassement des joints d’étanchéité ou de vitre fendue, le rayonnement de fuite peut devenir plus élevé.

Évitez le plastique dans le micro-ondes

Pour éviter tout danger, n’employez que les ustensiles prévus et adaptés aux micro-ondes. L’usage du plastique est un perturbateur endocrinien.

Suivez les instructions

Dans tous les cas, le plus grand risque couru est la brûlure. Il est de mise de respecter les indications de préparations sur l’emballage comme : le temps et le degré de cuisson, le mélange ou la couverture d’aliments, les ustensiles à bannir, etc.